Comme au passant qui chante, on reprend sa chanson… Je reste toujours fasciné par cette proposition du poète, et terriblement intrigué par sa possible déclinaison dans les arts plastiques. Car effectivement, le phénomène existe, sans doute pas toujours consciemment, mais réellement: on découvre une « image », qu’elle qu’en soit sa forme, et on se l’approprie, pour la décliner à titre personnelle. E...

Il était de retour dans cette région du Massif Central particulière pour lui, puisque c’est dans le département voisin de l’Aveyron, à Rieupeyroux (après Rodez), où une école porte aujourd’hui son nom, qu’il était venu se réfugier pendant la guerre. Mais c’est cette fois-ci à Chaudes-Aigues que Pierre Alechinsky est présenté: Un coup de coeur pour un lieu, une région et une équipe du CLAC au dynamisme remarquable!...

Capter l’air du temps…
Uncategorized / juillet 3, 2016

Comme au passant qui chante, on reprend sa chanson… Je reste toujours fasciné par cette proposition du poète, et terriblement intrigué par sa possible déclinaison dans les arts plastiques. Car effectivement, le phénomène existe, sans doute pas toujours consciemment, mais réellement: on découvre une « image », qu’elle qu’en soit sa forme, et on se l’approprie, pour la décliner à titre pers...

« Alechinsky: Impressions » à Chaudes-Aigues dans le Cantal
Uncategorized / mai 10, 2016

Il était de retour dans cette région du Massif Central particulière pour lui, puisque c’est dans le département voisin de l’Aveyron, à Rieupeyroux (après Rodez), où une école porte aujourd’hui son nom, qu’il était venu se réfugier pendant la guerre. Mais c’est cette fois-ci à Chaudes-Aigues que Pierre Alechinsky est présenté: Un coup de coeur pour un lieu, une région et une équipe du CLAC au dynamisme re...